TRIUMPH : son histoire et ses TRs (1/2)
(Présentation de Monsieur Claude Bossard en occasion du 'Vemissage" de l'exposition Triumph.
au Musée International de l'automobile - Genève le 15 novembre 2001)

Il existe des marques automobiles dont l'histoire est facilement compréhensible . Un homme fonde à un moment donné une entreprise de fabrication automobile dans un lieu donné, par exemple Louis Renault, Ettore Bugatti.
L'histoire de Triumph est très différente.
En 1883, Siegfried Bettman, né en Allemagne, émigre vers le Royaume-Uni où, après avoir travaillé dans divers petits emplois, il débute à partir de 1885 un commerce d'exportation de bicyclettes à destination de son pays d'origine.
Dès 1886, il réalise que son nom, sous lequel il distribue ses bicyclettes, pourrait être un frein à leur diffusion. Il cherche donc un nom qui sonne aussi bien au Royaume-Uni, France et Allemagne - dont il parle couramment les langues. C'est ainsi que naît la marque Triumph.
Dès 1902, Triumph se lança dans la fabrication de motos qui connurent un succès rapide et grandissant; des motos Triumph furent utilisées pendant la 1ère guerre mondiale, contribuant ainsi largement au renom de la marque et à sa popularité.
Dès 1923, l'usine commença à produire des automobiles, notamment la Super 7, pour concurrencer l'Austin Seven, puis d'autres modèles qui connurent le succès, tels les Gloria et Dolomite.
En 1936, la décision de séparer la partie motos des automobiles est prise. Les motos Triumph continueront leur production jusqu'à aujourd'hui.
En 1939 Triumph (automobile) est en dépôt de bilan, et sera reprise dès la fin de la deuxième guerre par la Standard Motor Company à Coventry également. La Standard Triumph était née et contrairement à toute attente, Triumph allait prendre des parts de marché importantes au détriment de Standard.

D'ailleurs l'histoire sinueuse de la marque se retrouve dans la littérature automobile. Pour les motards, la marque débute en 1903 à nos jours, la partie automobile ayant été abandonnée en 1936. Pour les amateurs de Standard, les Triumph TR et Hérald font partie intégrante de l'histoire de Standard. Pour les historiens de la marque Triumph, le début est fixé en 1923, pour terminer en 1981, et le rachat de la marque par Standard en 1945 est souvent considéré comme secondaire.
Dès lors nous pouvons admettre la date de 1923 comme le début de la marque automobile Triumph, date largement admise puisque le 75èrne anniversaire a été fêté en 1998.
Au delà de ces considérations, nous retiendrons en priorité que la marque Triumph jusqu'en 1939, que ce soit les vélos, rnotos ou autos, jouissait d'une excellente réputation, avec une connotation sportive.